Chroniques d’une ex-banquière - Conférence gesticulée

Toutes les versions de cet article : [ Deutsch ] [ English ] [ Español ] [français]

Dimanche 27 – 11 h 15 - 13 h 15
Français
 GA 141  Ouvert à tou⋅te⋅s !

« La finance et les banques, c’est complexe, très complexe - une affaire d’experts. Alors circulez, et laissez ces messieurs faire leur travail. »
Nous n’aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas - et qu’on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services nous sont essentiels ? Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l’expertise. Et c’est peut-être même par là qu’il faudrait commencer : se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas. N’est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s’accumulent ?

Cette conférence gesticulée a été créée dans le cadre d’une formation donnée par l’ASBL La Volte et sera présentée pour la première fois au Théâtre national de Bruxelles le 24 Juin 2017. Plusieurs dates de représentations sont prévues au second semestre 2017, en Belgique.

Intervenant⋅e⋅s

Aline Fares